Mon option c’est l’Adoption !

par Samuel Côté

Est-ce qu’il y a de bonnes ou de mauvaises raisons d’adopter ?

Mon option c'est l'Adoption

Personnellement je vais répondre qu’il n’y a pas de « bonnes raisons », mais qu’il y a sans aucun doute de mauvaises raisons. Je peux tout de suite voir certaines personnes derrière leur clavier ne pouvoir s’empêcher de déferler leur opinion avec fougue. Laissez-moi m’expliquer.

Quand je veux adopter, je n’ai pas besoin de « raison » pour le faire.
Quand je veux adopter, je dois ressentir dans mes tripes que c’est un geste réfléchi.

L’adoption d’un animal doit apporter un immense bien-être à la famille, mais avant tout à l’animal lui-même. Je dois adopter autant pour moi que pour l’animal, car c’est une nouvelle relation de plusieurs années que je choisis volontairement de bâtir. C’est pourquoi il est très important de prendre en considération les besoins de l’animal. Après tout c’est moi qui vais le chercher pour l’apporter dans un nouveau milieu. Habituellement, ce n’est pas lui qui vient me trouver pour me demander de venir vivre chez moi.

Je dois être prêt à relever le défi et de tout faire pour que l’animal s’acclimate le plus facilement possible à sa nouvelle famille. C’est pourquoi avant d’adopter, je dois vérifier que le profil de l’animal que je veux convient bien à mon profil. Surtout, ne pas aller chercher un beau petit Jack Russel, car il est si mignon sur sa photo.

« Est-ce que je connais et comprend le degré d’activité dont le Jack Russel a besoin ? »

C’est impératif de choisir un compagnon qui est adapté à mon mode de vie. Adopter un animal, c’est ajouter un nouveau membre à ma famille! C’est un grand travail de réflexion qui doit être fait avant d’adopter.

 

Prenons un exemple qui arrive très fréquemment :

Les enfants veulent un chien. Moi, est-ce que j’en veux un ? Qu’on se comprenne bien, avoir un chien va être une expérience enrichissante pour les enfants. Ils vont très certainement avoir une multitude de moments heureux, en plus de développer leur responsabilisation. Par contre, il faut d’abord que la décision vienne de moi, que je me sente prêt et que le fait de faire plaisir aux enfants ne soit que la cerise sur le gâteau.

Pour ce qui est des mauvaises raisons d’adopter, ce n’est pas ce qui manque, sinon les refuges et centres animaliers ne serait pas à pleine capacité à longueur d’année. S’il y a autant d’abandons, c’est qu’il y a beaucoup trop d’adoptions qui n’auraient pas dû avoir lieu. Il peut arriver qu’un imprévu dans la vie m’empêche de pouvoir garder mon animal, c’est pour que nous sommes là! Cependant quand je m’en départi, la rue n’est pas une option. Je dois faire la bonne chose et aller le porter dans un refuge!

Alors, avant d’adopter, je prends le temps d’y réfléchir. Si j’ai bien fait ma réflexion et que je me sens vraiment prêt, je peux aller voir dans un refuge, car il y a plusieurs animaux à sauver. Venez nous voir et nous pourrons vous conseiller sur l’animal qui va le mieux avec votre mode de vie.

 

Merci

Samuel Côté, propriétaire Les Fidèles Moustachus